Opération GIEC : les initiatives de Koncilio pour diffuser le rapport du GIEC le plus largement possible !

Opération GIEC : les initiatives de Koncilio pour diffuser le rapport du GIEC le plus largement possible !

L'initiative Koncilio : distribuons le rapport du GIEC à tous les élus locaux !
En savoir plus
< retour à toutes les formations

Régions : actions et bonnes pratiques pour une politique écologique

Résilience territoriale

Formation | Régions : actions et bonnes pratiques pour une politique écologique | Ecologie locale | Pour les élus locaux

Lancez-vous !

Intéressé(e) par cette formation ? Nous vous recontactons dans la journée pour organiser avec vous votre session. 

Merci ! Nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.
Erreur dans la soumission du formulaire.

Pourquoi se former ?

Cette formation a pour objectif de partager l’expérience et les bonnes pratiques des régions en matière de politique environnementale. Ce module se présente comme une véritable boîte à idées pour développer son action en faveur d’une transition écologique concrète et immédiatement applicable dans votre région.

Ce que vous apprendrez

  • Connaître les compétences et champs d’action des régions pour une politique écologique
  • Le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (SRADDET)
  • Focus sur une politique foncière maîtrisée
  • Mettre en place une transition des mobilités régionales
  • Mettre en place un rapport sur leur situation en matière de développement durable depuis la Grenelle 2
  • Échanger des expériences et des bonnes pratiques de politique régionale

Financer sa formation

Tous les élus disposent de deux dispositifs distincts et complémentaires pour financer leurs formations.

Le droit traditionnel

Le droit « traditionnel » est financé par le budget de la collectivité. Ces dépenses obligatoires doivent être comprises entre 2% et 20% des indemnités annuelles des élus de la collectivité.

Le droit individuel

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) est financé par la Caisse des Dépôts par le biais d’un prélèvement sur les indemnités des élus. Tous les élus, y compris ceux qui ne perçoivent pas d’indemnités, d'un crédit annuel de 400 € en 2021, plafonné à 700 euros maximum (en cas de cumul d'une année sur l'autre). Le budget de la collectivité n'est dans ce cas pas sollicité.

Pour solliciter votre DIF, rendez-vous sur la nouvelle plateforme de la Caisse Des Dépôts, Mon Compte Formation Élus.

Contactez-nous

Merci, votre message a bien été envoyé !
Oops ! vous avez fait une erreur dans votre saisie.